Communs numériques : une nouvelle forme d’action collective ?

Photographie de Jean-Benoît Zimmermann, Montréal, octobre 2018, CC BY-NC

Mélanie Clément-Fontaine, Mélanie Dulong de Rosnay, Nicolas Jullien, Jean-Benoît Zimmermann (eds.), 2021, Terminal, Numéro spécial « Communs numériques : une nouvelle forme d’action collective ? », no 130, juin 2021. Texte intégral / DOI : 10.4000/terminal.7484

Le no 130 de la revue Terminal, qui porte sur les communs numériques, est un numéro spécial coordonné par Mélanie Clément-Fontaine, Mélanie Dulong de Rosnay, Nicolas Jullien et Jean-Benoît Zimmermann.

Premières lignes de l’introduction

Depuis une dizaine d’années, plus précisément depuis l’attribution du prix Nobel d’économie à Elinor Ostrom en 2009, les recherches sur la notion de communs ont bénéficié d’une reconnaissance accrue et se sont intensifiées. L’attrait pour les communs n’a cessé d’augmenter et de s’élargir à de nouveaux publics au sein notamment des chercheurs et enseignants, des militants associatifs et politiques, du grand public, des responsables des collectivités territoriales et des entrepreneurs. Un tel engouement a eu pour conséquence d’élargir les domaines d’application des communs, au risque de rendre la notion conceptuellement floue. Elinor Ostrom, qui avait consacré la majeure partie de ses travaux à définir le cadre et les outils analytiques de la gouvernance des ressources foncières et naturelles en tant que communs, a elle-même participé à cette extension en explorant au cours des années 2000 le concept de communs de la connaissance avec Charlotte Hess. Mais la mobilisation du concept est allée depuis bien plus loin et pour ce qui nous concerne ici, la notion de “communs numériques”, si elle est largement répandue, nécessite d’être analysée et clarifiée. C’est l’objet de ce nouveau dossier de Terminal.

→ Lire la suite