Débats Santé, numérique et IA

Le groupe de travail Santé, numérique et intelligence artificielle invite des chercheurs et chercheuses de différentes disciplines afin de débattre de questions liées à la santé (somatique et psychique) et au numérique.

16.9.2022 – 10h à 12h
Alexandre MATHIEU-FRITZ, « Les psychothérapies par téléconsultation à l’ère du Covid-19. Des pratiques entre incertitudes, adaptations et renoncements ».

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a donné une impulsion inattendue au développement de l’offre de soins en santé mentale via les technologies de l’information et de la communication, qui s’effectuait progressivement depuis le début des années 2000. À partir du printemps 2020, nombre de psychothérapeutes, qu’ils soient psychiatres ou psychologues, ont été conduits à expérimenter les téléconsultations – c’est-à-dire des consultations à distance qui s’effectuent par vidéotransmission. Si ces nouveaux usages ont répondu au souci de protéger soignants et soignés et de maintenir le lien avec les patients pendant les périodes de développement de l’épidémie et de confinement, ils ont aussi permis aux praticiens d’apprécier les possibilités et les contraintes liées à la transposition et à l’adaptation de leurs activités usuelles dans ce nouveau contexte d’exercice. Selon quelles modalités les professionnels de la santé mentale se sont-ils engagés dans la réalisation de téléconsultations, sachant que, dans la très grande majorité des cas, ils n’ont pas été formés à celles-ci et ont appris « sur le tas » à développer leur utilisation ? Initialement, le niveau d’information des psychothérapeutes est très faible en matière de consultation à distance : c’est dans la pratique qu’ils découvrent et éprouvent la nécessité de s’adapter, ainsi que les efforts et les renoncements auxquels il faut consentir. Dans quelle mesure sont-ils parvenus à adapter leurs techniques usuelles et à développer des pratiques nouvelles dans ce cadre d’activité ? Quels sont, globalement, les effets de l’intégration des dispositifs de téléconsultation sur la relation et les pratiques psychothérapeutiques ? Quelle est l’ampleur des transformations liées à l’exercice clinique à distance ? Dans quelle mesure celles-ci invitent-elles les praticiens à réinterroger leurs conceptions de la clinique et de la relation psychothérapeutique et, ainsi, à « faire vivre » leur métier ?  

Afin de répondre à ce questionnement, la présentation se fondera sur une enquête de terrain qui a eu lieu plusieurs années avant la crise sanitaire, ainsi que sur des données et des témoignages produits durant celle-ci. Alexandre Mathieu-Fritz reviendra notamment sur l’expérience des membres de la société Télé-med, dont les praticiens appartiennent à deux groupes professionnels distincts, les psychiatres et les psychologues, et ont pour caractéristique commune de réaliser des psychothérapies dans le cadre de leur pratique traditionnelle, en face-à-face, mais également dans celui des téléconsultations.

Alexandre MATHIEU-FRITZ est professeur de sociologie à l’Université Gustave Eiffel, chercheur au Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS UMR CNRS 8134), sociologue du travail, des organisations et des groupes professionnels. Ses travaux se situent à la croisée des sociologies de l’activité (practice-based studies), des TIC et de l’innovation, et sont consacrés à l’étude de l’intégration des outils numériques dans le monde de la santé. Un ouvrage présentant ses travaux de recherche a été publié en 2021 : Le praticien, le patient et les artefacts. Genèse des mondes de la télémédecine, Paris, Presses des Mines. Il est aussi l’auteur de plusieurs articles, dont : « L’intelligence artificielle en médecine : des promesses aux usages… en passant par la conception. Commentaire », Sciences sociales et santé 2021/2 (Vol. 39). Il démarre actuellement deux recherches : une sur l’utilisation d’outils connectés d’autosurveillance de la mucoviscidose, l’autre sur le développement des usages de l’IA (en tant qu’outil d’aide au diagnostic) dans le domaine de la dermatologie.