5.11.2020 CIS #10
Nicolas Baya-Laffite

Cette séance du séminaire du CIS s’est tenue en ligne le jeudi 5 novembre 2020 de 14h à 15h30.

Des controverses aux attentions collectives. Les traces de Wikipédia pour la cartographie numérique de dynamiques sociales

Wikipédia est devenue une infrastructure de connaissances de référence. En tant que principale source de connaissances produite dans une démarche collaborative et l’un des sites Internet les plus visités, elle constitue non seulement un objet d’étude primordial, mais aussi de plus en plus une ressource pour la recherche en études numériques.

Bien qu’elles soient ouvertes, les données relatives à son usage nécessitent des traitements computationnels relativement importants avant de pouvoir être explorées, réutilisées et expérimentées en sciences sociales. S’inscrivant dans diverses « zones d’échanges » avec l’informatique, plusieurs initiatives ont cherché à faciliter la cartographie numérique de dynamiques sociales à travers Wikipédia en concevant des outils, des protocoles et des plateformes accessibles à la communauté scientifique. Ces efforts se sont concentrés principalement sur Wikipédia en tant que site de collaborations, de négociations et de controverses que l’on peut suivre grâce aux historiques d’édition.

Dans cette présentation, l’objectif consistera à examiner une voie alternative, axée sur Wikipédia comme espace, infrastructure et acteur de nos attentions collectives, du point de vue des données de consultation. Prenant appui sur le travail réalisé dans le projet WikiMaps à l’Université de Lausanne, il s’agira d’abord de situer l’évolution des recherches sur la place de Wikipédia dans l’écosystème d’information et du potentiel de ses traces de consultation pour la recherche. À cette aune, nous pourrons ensuite préciser et illustrer l’approche innovante que WikiMaps propose avec son dispositif de visualisation cartographique fournissant des aperçus uniques sur les dynamiques de l’attention et de la mémoire collectives pour tous les phénomènes documentés par des coordonnées permettant de les projeter sur un planisphère.

Pour conclure, il s’agira de préciser la valeur technique, épistémologique et politique des outils d’exploration ouverts s’appuyant sur les traces, elles aussi ouvertes de Wikipédia, pour la recherche en SHS, alors même que de nombreuses API de médias sociaux se ferment et que les inquiétudes en matière de vie privée augmentent.

Docteur en études sociales des sciences et des techniques, Nicolas Baya-Laffite est chercheur et enseignant en humanités numériques à l’Université de Lausanne (STSLab). Ses recherches et enseignements actuels portent sur les dynamiques de coproduction entre technologies numériques, société et savoirs. En particulier, il étudie les transformations numériques des modes de production de savoir sur le monde social en se focalisant sur les plateformes numériques comme autant d’espaces, d’infrastructures et d’acteurs de la vie sociale et de la production de connaissances sur celle-ci. Actuellement il travaille avec Boris Beaude et Ogier Maitre dans le projet WikiMaps portant sur les traces de consultation de Wikipédia et leur utilisation dans la recherche en SHS.