12.11.2020 CIS #11
Romain Julliard

Cette séance, destinée aux membres du GDR, s’est tenue en visioconférence le 12 novembre 2020 de 14h à 15h30.

Science participative 2.0 : quality data et empowerment

Les sciences participatives sont souvent associées au paradigme « big data » : collecter en masse des données simples pour adresser des questions complexes. L’expérience Vigie-Nature du Muséum nous indique qu’une autre voie est possible tout aussi prometteuse : des donnes plus exigeantes et ambitieuses mais également une participation plus engageante et transformative.

Ce sera l’occasion de présenter la nouvelle unité de service Méthodes et outils pour les sciences participatives (Mosaic/Muséum-SU) qui se propose d’accompagner de nouveaux projets de production participative de données.

Romain Julliard a intégré le Muséum national d’histoire naturelle en 1999, dans un laboratoire en construction autour des sciences de la conservation de la biodiversité, qui un peu comme la recherche médicale pour la médecine et les malades, tente par la recherche d’apporter concepts et outils à la résolution de la crise de la biodiversité. Cette forme de recherche impliquée répond à une demande sociale grandissante aussi bien sur les espèces menacées, que sur la nature ordinaire dans nos villes et nos campagnes, vue sous l’angle des pressions de nos sociétés mais également, comment en retour ces crises questionnent notre modèle, touche à notre qualité de vie et remet en cause notre contrat social qui ne tient pas compte de notre dépendance au monde vivant. Ce laboratoire est également connu pour son rôle dans le développement des sciences participatives (Vigie-Nature). Cette expérience particulière est aujourd’hui mise à disposition dans une unité de service d’accompagnement de projet, Méthodes et outils pour les sciences participatives (Mosaic), dont Romain Julliard a pris la direction à sa création en 2020.