28.1.2020 CIS #6
Valérie Schafer

Cette séance, qui s’est déroulée le 28 janvier 2020, n’a pas été enregistrée.

De quoi l’histoire du Web fait-elle l’histoire ?

Si les historien-ne-s se sont d’abord intéressé-es à l’histoire d’Internet avant celle du World Wide Web, la recherche dédiée au Web s’est développée ces dernières années, en lien avec un intérêt croissant pour les usages et les cultures numériques. Les archives du Web ont également contribué à stimuler l’intérêt pour la Toile et cette intervention se propose de revenir sur ces jalons historiographiques récents et majeurs. Aussi nous interrogerons en trois temps les territoires balisés, mais aussi les opportunités qui s’ouvrent pour l’histoire du Web : après avoir considéré les recherches liées aux « temps pionniers » et au World Wide Web en tant qu’innovation socio-technique, seront abordés les travaux portant sur le « Web en contexte » (et notamment à l’échelle nationale). Enfin, le « Web en société » et ses cultures numériques sont également devenus un terrain d’étude fécond, pour lequel nous développerons également quelques exemples et pistes de recherche. Ces trois axes invitent à penser l’écriture d’une histoire qui nous parle autant du Web du passé que du présent de la recherche.

Valérie Schafer est professeure d’histoire européenne contemporaine au C2DH, à l’université du Luxembourg et chercheuse associée au Centre Internet et Société (CNRS UPR 2000). Après avoir consacré sa thèse à l’histoire des réseaux Cyclades et Transpac et son HDR à l’histoire du Web en France dans les années 1990, elle poursuit ses recherches sur l’histoire de l’informatique, des télécommunications et des cultures numériques. Elle a récemment publié En construction. La fabrique française d’Internet et du Web dans les années 1990 (Ina Éditions, 2018), co-publié avec Camille Paloque-Bergès, Francesca Musiani et Benjamin Thierry Qu’est-ce qu’une archive du Web ? (OpenEdition Press, 2019) ou encore co-dirigé avec Claire Blandin et François Robinet (et la contribution d’Emmanuelle Fantin) l’ouvrage collectif Penser l’histoire des médias (CNRS Éditions, 2019). Elle est également co-éditrice de la revue Internet Histories.