Séminaire du projet ANR RESISTIC

Ce séminaire, qui se déroule les 2e et 4e vendredis du mois, de 15h à 17h, reprend en ligne à partir du 13 novembre 2020.

En raisons des contraintes sanitaires en vigueur, une inscription préalable sur listsem.ehess.fr (UE 381) est nécessaire afin de recevoir le lien de connexion au séminaire. Les personnes déjà inscrites au séminaire n’ont pas besoin de se réinscrire.

Organisé par l’équipe du projet ANR RESISTIC, ce séminaire est consacré à l’analyse des pratiques résistantes face aux dispositifs croissants et complexes de contrôle des activités en ligne, portées tant par des acteurs privés que publics.

La réflexion porte sur les arts du contournement et du détournement des professionnels du web (hackers, fournisseurs d’accès, ingénieurs, experts…) face aux nouvelles régulations juridiques et aménagements techniques visant à surveiller ou à contraindre les usages d’internet. Elle analyse l’appropriation et la circulation des outils, des pratiques et des savoir-faire de contournements, ainsi que leur usage et leur promotion par les « professionnels de l’espace public » (journalistes, éditeurs, associations, entrepreneurs urbains). Elle étudie enfin les stratégies d’échappement par l’exil aux nouvelles coercitions en ligne. À partir de l’exemple emblématique de la Russie, espace de tensions fortes entre les libertés numériques globalisées et les politiques d’encadrement national d’Internet officiellement justifiées par des motifs de sécurité sur les réseaux numériques, la réflexion est menée dans un esprit comparatif et pluridisciplinaire. Au-delà du cas russe, le séminaire a l’ambition de contribuer aux débats sur les reconfigurations du politique à l’épreuve des technologies numériques dans le monde contemporain.

2020/21

13.11.2020 – « Bélarus : contrôles et contournements des frontières numériques à l’heure des mobilisations »
Françoise Daucé (EHESS-CERCEC), introduction du séminaire / Olga Bronnikova (Université Grenoble-Alpes) et Anna Zaytseva (Université Toulouse 2), « Le monde des acteurs numériques en Bélarus avant les élections présidentielles » / Ksenia Ermoshina (CNRS-CIS), « Infrastructures, réseaux et acteurs numériques dans la protestation en Bélarus »

27.11.2020 – Olga Bronnikova (Université Grenoble Alpes) et Anna Zaytseva (Université Toulouse 2), « ‘L’État est notre ennemi principal’ : comment experts des libertés en ligne, formateurs et ONG de défense des droits humains en Russie construisent les savoir-faire en sécurité numérique »

11.12.2020 – Kevin Limonier (Université Paris 8), « La notion de ‘terrain numérique’ : données de masse et géographie politique »

8.1.2021 – Florent Castagnino (IMT Atlantique), « Critique des surveillance studies. Éléments pour une sociologie de la surveillance »

22.1.2021 – Aliaksandr Herasimenka (University of Westminster), “Digital Dissidents: Organising and Leading Recent Protest Mobilisations in Belarus and Russia”

12.2.2021 – Bella Ostromooukhova (Université Paris Sorbonne), « ‘Des bibliothèques libres pour des personnes libres’ : instauration des contraintes numériques dans le domaine du copyright et leur transgression par les ‘bibliothèques de l’ombre’ en Russie »

12.3.2021 – « ‘Les données dans l’action’. En-deça et au-delà de l’internet russe »
Francesca Musiani (Centre internet et société, CNRS). Data activism et data justice
Benjamin Loveluck (Télécom Paris). Les enjeux politiques des données
Perrine Poupin (Eur’Orbem). Mobilisations locales et « petites » données en Russie
Ksenia Ermoshina (Centre internet et société, CNRS). La construction des données par les citoyens russes
Françoise Daucé (CERCEC, EHESS). Données ouvertes et journalisme d’investigation en Russie

2019/20

8.11.2019 – Ksenia Ermoshina (Centre Internet et Société, CNRS) et Andrei Indukaev (Université de Helsinki), « Autour du livre From Russia With Code. Programming Migrations in Post-Soviet Times (dir. M. Biagioli, V. Lépinay), Duke University Press, 2019 »

22.11.2019 – Félix Tréguer (post-doctorant, CERI/Sciences Po, associé au Centre Internet et Société, CNRS), « Gouverner l’espace public numérique en régime (il)libéral : nouvelles alliances public-privé et possibilités de résistance »

13.12.2019 – Rashid Gabdulhakov (PhD Candidate/Lecturer, Erasmus University Rotterdam), « Disciplining social media users in Russia: no crime but punishment »

10.1.2020 – Polina Kolozaridi (Université d’État, Haut collège d’économie de Moscou), « Can we consider all the complexity of the Internet in different contexts and still call it the Internet? »

24.1.2020 – Perrine Poupin (Télécom Paris, ResisTIC), « Mobilisations écologistes d’initiative populaire en Russie. Intégrer un volet numérique à une enquête ethnographique »

28.2.2020 – Valery Kossov (Université Grenoble Alpes) et l’équipe RESISTIC, « Usages du droit et régulation des pratiques numériques en Russie »

13.3.2020 – Kevin Limonier (Université Paris 8), « Géopolitique de la Datasphère (GEODE) »

2018/19

11.1.2019 – Étienne Maynier, « Surveillance et censure gouvernementale au Tibet et en Égypte »

25.1.2019 – Dana Diminescu, « Le migrant connecté et le passage des frontières numériques »

8.2.2019 – Olessia Kirtchik, «  Quelques éléments pour une sociologie du Machine Learning, à partir du cas russe »

22.2.2019 – Mahsa Alimardan, « Information Controls in Iran: The Story of the Internet in Iran post-Telegram filtering »

22.3.2019 – Séverine Arsène, « La Chine et le contrôle d’Internet : une cybersouveraineté à la carte »

12.4.2019 – Theresa Zueger, « Digital Disobedience and Democracy – strengths and weaknesses of digital forms of civil disobedience as a democratic practice »

10.5.2019 – Liudmila Sivetc, « Netoscope, Yandex, and Roskomnadzor: cooperative regulation of the Russian Internet »

21.6.2019 – Journée d’étude
Contournements des frontières numériques : ruses et résistances face aux nouvelles contraintes du cyberespace postsoviétique.
EN. Through a silicon curtain? Resistances, hacks and circumventions of post-soviet Internet governance and information control.