Nouvelles technologies et justice

Coordination : Yannick Gabuthy, professeur en économie à l’Université de Lorraine, chercheur au Bureau d’économie théorique et appliquée (BETA UMR 7522) et Amélie Favreau, maître de conférences HDR en droit privé à l’Université Grenoble Alpes, chercheuse au Centre de recherches juridiques (CRJ EA 1965), et codirectrice de la Fédération de recherche INNOVACS.

Ce groupe de travail s’intéresse à l’essor du numérique dans la sphère juridique, via l’analyse du développement des plateformes, des legaltechs, de la blockchain et de l’intelligence artificielle dans le judiciaire. Plusieurs questions se posent quant à cette émergence des nouvelles technologies dans le monde de la justice. Dans quelle mesure cette émergence marque-t-elle la fin du monopole régalien de la justice ? Ce développement doit-il s’accompagner d’une régulation publique ? Ce développement est-il une source d’amélioration du niveau d’information des justiciables et ainsi faciliter leur accès à la justice ? De manière plus générale, il convient ainsi de s’interroger sur la place que ces technologies pourraient/devraient prendre dans la justice du 21e siècle (dans le cadre de la coexistence inévitable d’une justice publique et d’une justice privée). Ces questions étant fondamentalement à la frontière de plusieurs disciplines, cet axe mobilise des chercheurs en droit, économie, sciences politiques, philosophie et informatique.

Activités

Des webinaires mensuels seront organisés en 2021, sous la forme de lunch séminaires, et un workshop en 2022.