Le LabSO

Une initiative de recherche sur la recherche en soutien aux politiques de science ouverte

Qu’est-ce que le Lab de la science ouverte ?

Le Deuxième Plan national pour la science ouverte annoncé en juillet 2021 par la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, prévoit de “créer un Lab de la science ouverte dédié au développement des recherches sur la recherche, dans le but d’informer et d’orienter les politiques de science ouverte et de favoriser leurs déclinaisons disciplinaires.” Le Lab de la science ouverte (LabSO) a rapidement vu le jour grâce à la mobilisation de la communauté scientifique.

Missions du LabSO

  • Produire des synthèses à partir des études existantes dans le domaine des Science and Technology Studies (STS), des Research on Research (ROR), de la Metascience, de la sociologie et de l’histoire des sciences, de la philosophie et de l’éthique des sciences, des sciences de l’information et de la communication, ainsi que des library sciences, sur les connaissances que nous avons concernant la science ouverte.
  • Identifier les connaissances manquantes à la production de telles synthèses et diligenter des études permettant de les acquérir.
  • Formuler des recommandations pour éclairer les politiques publiques en matière de science ouverte et leur déclinaison dans les différentes communautés disciplinaires.
  • Construire des indicateurs partagés permettant d’évaluer les résultats de ces politiques.
  • Construire des jeux de données de référence.

G7 Open Science Working Group

Le LabSO travaille en synergie avec le sous-groupe de travail sur la Research on Research, inscrit dans le cadre du G7 Open Science Working Group et co-dirigé par la France et le Canada. Ce groupe réunit des chercheurs qui étudient les questions de science ouverte dans les pays membres du G7. Un premier séminaire virtuel s’est tenu le 12 octobre 2021, les premiers sujets abordés ont été le partage des données, la reproductibilité, et l’évaluation de la recherche.

Séances de travail

Le séminaire de préfiguration du LabSO a été accueilli par le Centre Internet et Société (CNRS-CIS) le 27 septembre 2021. Il a réuni des chercheurs et des porteurs de politiques publiques scientifiques (INRAE, ANR, InSHS-CNRS, Université Lyon 1, CNRS-CSI, CNRS-CIS).

Au programme : présentation par inno3 des courants scientifiques dans lesquels s’insère le LabSO suivie d’un atelier pour identifier des questions de recherche et discuter des approches et outils à mobiliser pour y répondre.

Plusieurs pistes sont ressorties de l’atelier : le changement de modèle de la science ouverte, les pratiques de la science ouverte dans toute leur diversité, l’impact de l’ouverture de la science sur ses usages et sa diffusion…

Le travail se poursuivra lors de séminaires virtuels à venir, élargis à de nouveaux participants. Pour en savoir plus, contactez simon.bourdieu@cnrs.fr.

Dans quels courants s’insère le LabSO ?

Une variété d’acteurs et d’approches compose aujourd’hui le paysage des travaux de recherche sur la “Science”. Outre les courants scientifiques en sciences humaines et sociales s’ancrant dans une longue tradition de l’étude des sciences et de la production scientifique (scientométrie), plusieurs mouvements se structurent pour déployer, par des méthodes fondées sur les preuves et un accès plus large aux données de la recherche, des programmes visant à construire une science plus intègre et ouverte (metascience) et des politiques de recherche efficaces fondées sur l’ouverture, l’inclusivité et la diversité (research on research).

Outils et moyens

  • Le LabSO est conçu comme un réseau de chercheurs et d’acteurs des politiques publiques scientifiques, dont la participation est volontaire.
  • Il s’inscrit dans le cadre de la politique de science ouverte portée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et il contribue au Comité pour la science ouverte qui assure sa mise en œuvre.
  • Le Centre Internet et Société (CNRS-CIS) assure le portage du LabSO auquel il apporte son expertise scientifique et son expérience d’animation des communautés de recherche.
  • Les membres du LabSO disposent d’un espace de discussion réservé au sein du forum en ligne du Comité pour la science ouverte.

Le LabSO va se doter d’un outil avancé de veille scientifique et stratégique, dont l’objectif sera d’identifier la bibliographie sur une thématique de science ouverte et d’en produire des états de l’art, déclinés en plusieurs formats de restitution synthétiques, pour différents publics : acteurs des politiques publiques scientifiques ; chercheurs (non spécialistes de science ouverte) ; spécialistes, notamment chercheurs sur la science ouverte.