Olivier Alexandre

Chargé de recherche CNRS

EN. CNRS permanent researcher

olivier.alexandre@cnrs.fr

Olivier Alexandre, docteur en sociologie, est chargé de recherche au CNRS depuis 2017, ancien visiting scholar de Northwestern University et de Stanford. Ses travaux portent sur le cinéma, la culture et l’industrie du numérique.

EN. Olivier Alexandre, PhD in sociology, is associate research professor at the French National Center for Scientific Research (CNRS) since 2017, former visiting scholar at Northwestern University and Stanford. He works on cinema, cultural industries, Tech entrepreneurship and industry.

BIOGRAPHIE

Parcours

Olivier Alexandre est docteur en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales. Il a consacré sa thèse, parue en 2015 sous le titre La règle de l’exception. L’écologie du cinéma français (Éditions de l’EHESS, 2015), à l’organisation du cinéma français et au système dit de l’exception culturelle qui place l’auteur au cœur du processus de création. Après avoir enquêté plusieurs festivals (festival de Cannes, festival d’Avignon, Transmusicales) et les mutations des industries culturelles liées au numérique, il a poursuivi ses recherches dans le cadre d’un postdoctorat au sein du Labex Icca en interrogeant la question de l’indépendance. Ce travail a fait l’objet d’une publication collective, codirigée avec Sophie Noël et Aurélie Pinto (Culture et indépendance, Peter Lang, 2017). Il a ensuite abordé l’activité et la condition de critique dans un ouvrage (La sainte famille des Cahiers du cinéma. La critique contre elle-même, Vrin, 2018).

Recherche actuelle

Depuis 2015, Olivier Alexandre travaille sur la Silicon Valley et prépare un livre sur le sujet. Il coanime un séminaire sur l’entrepreneuriat technologique (avec Monique Dagnaud à l’EHESS) et un groupe de travail du GDR Internet, IA et Société sur le capitalisme numérique (avec Benjamin Loveluck).

BIOGRAPHY

Previous positions

Olivier Alexandre is a doctor from the School in Advanced Studies in Social Sciences (EHESS Paris). His Phd thesis, published in 2015 (La règle de l’exception. L’écologie du cinéma français, Éditions de l’EHESS, 2015), deals with the French movie industry organization and the cultural exception model, focusing on the role and the importance of authorship. Then, Olivier studied emblematic French festivals (the Cannes film festival, The Avignon theater festival, the Transmusicales) and digital transformations of cultural industries. Afterward, as postdoctoral researcher (Labex Icca), he worked on the independant sector in arts and culture, coediting a book with Sophie Noël et Aurélie Pinto covering its social, economic and historical aspects (Culture et indépendance, Peter Lang, 2017). Then, he explored the issues of critics activity and living conditions based on a Cahiers du cinéma ethnographic study (La sainte famille des Cahiers du cinéma. La critique contre elle-même, Vrin, 2018).

Current research

Since 2015, Olivier has been conducting an extensive research on Silicon Valley and working on a book on the subject. He organizes a workshop on Tech entrepreneurship (with Monique Dagnaud at EHESS) and is leading with Benjamin Loveluck a study group on digital capitalism.

THÈMES

  • Entrepreneuriat et industries numériques
  • Cinéma et industries culturelles
  • Sociologie des activités de création

RESEARCH TOPICS

  • Entrepreneurship and digital industries
  • Cinema and cultural industries
  • Sociology of creative activities

PUBLICATIONS

Ouvrages
Books

Olivier Alexandre, La sainte famille des Cahiers du cinéma. La critique contre elle-même, Paris, Vrin, coll. « Philosophie et cinéma », 2018, 150 p. Résumé

Olivier Alexandre, La règle de l’exception. L’écologie du cinéma français, Paris, Éditions de l’EHESS, coll. « Cas de figure », 2015, 272 p. Résumé

Olivier Alexandre, Utopia. À la recherche d’un cinéma alternatif, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007, 222 p. Résumé

Direction d’ouvrage
Book editor

Olivier Alexandre, Sophie Noël et Aurélie Pinto (dir.), Culture et (in-)dépendance. Enjeux de l’indépendance dans les industries culturelles, Bruxelles, Peter Lang, coll « Icca », 2017, 220 p. Résumé

Articles de revues à comité de lecture
Peer-reviewed journal articles

Olivier Alexandre et Samuel Coavoux, 2021, « Les influenceurs de la Silicon Valley. Entreprendre, promouvoir et guider la révolution numérique », Sociologie, vol. 12, no 2, p. 111-128. Cairn

Olivier Alexandre, 2021, « Contrôler les hackers en toute liberté. Stratégies d’appropriation de valeur dans la Silicon Valley », Quaderni, no 103, p. 39-52. DOI: 10.4000/quaderni.2063

Olivier Alexandre, 2018, « What does ‘culture’ mean in French? A theoretical mapping and fractal analysis of the sociology of culture in France », Cultural Sociology, 12(4), p. 433-455. Abstract

Olivier Alexandre, « Administrer une télévision de création. Pierre Chevalier et l’unité fictions d’Arte (1991-2003) », Le Temps des médias, 28, Mars-Avril 2017. Résumé

Olivier Alexandre, « The digital turn in the French audiovisual model », Icono14, Vol. 14, 2016/2, p. 143-156. Abstract

Olivier Alexandre, « La double critique des Cahiers du Cinéma. Jugements de goût et goûts du jugement au sein d’une communauté symbolique », Questions de communication, 29, 2016/2, p. 269-288. Texte intégral

Olivier Alexandre, Adeline Lamberbourg, « Le singulier collectif. L’auteur à travers ses réseaux », Sociologie de l’art, 25, 2016/1, p. 63-82. Texte intégral

Olivier Alexandre, Adeline Lamberbourg, « Lo singular colectivo: el autor entre sus redes », Redes, Vol. 25, 2014/2. Texto completo

Olivier Alexandre, « Comment devient-on auteur ? Sociologie de l’accès à l’activité de réalisateur dans le monde du cinéma français », Sociologie de l’art, 23, 2013/2, p. 42-65. Texte intégral

Olivier Alexandre, « La sociologie du cinéma. Essai de compréhension d’une carence disciplinaire », Cinémaction, 147, 2013/2, p. 22-32. Résumé

Olivier Alexandre, « La critique est-elle de son temps ? », Raisons Politiques, 44, 2011/4, p. 227-238. Texte intégral

Olivier Alexandre, « Une sociologie de l’émancipation est-elle possible ? », Raisons Politiques, 39, 2010/3, p. 151-161. Texte intégral

Olivier Alexandre, « Socio-analyse des discours de crise du cinéma français », Multitudes, 40, 2010/2, p. 133-143. Résumé

Olivier Alexandre, « Le cinéma du milieu ou le peuple introuvable », Mouvements, 57, 2008, p. 37-46. Texte intégral

Contribution à ouvrages collectifs
Participation in collective books

Olivier Alexandre, « ‘Qualified personalities’. Sociology of the French audiovisual government from television to digital era », in Nolwenn Mingant, David Newman, Cecilia Tirtaine (eds), Screen Policies. Geographies, Economics, Technologies, London, Routledge, 2017, p. 142-166. Texte intégral (pdf)

Olivier Alexandre, « Upside Down. Trajectoire croisée en sociologie de l’art et de la culture », in Catherine Paradeise, Dominique Lorrain et Didier Demaziere (eds), Les sociologies françaises, Rennes, PUR, 2015, p. 531-543.

Olivier Alexandre, « Les trois cercles du cinéma français », in Laurent Jeanpierre, Olivier Roueff (eds), Intermédiation et création, Paris, Éditions des Archives Contemporaines, 2014, p. 49-60.

Olivier Thévenin, Olivier Alexandre, « Une production du milieu : Philippe Martin et les films Pelléas », in Laurent Creton, Yannick Dehée, Sébastien Layerle, Caroline Moine (eds), Les producteurs : enjeux financiers, enjeux créatifs, Paris, Nouveau Monde Éditions, 2011, p. 173-196.

Articles de revues intellectuelles
Articles in intellectual journals

Olivier Alexandre, photographies de Ludovic Ismaël, « Burning Man, l’esprit de la Silicon Valley », Revue du Crieur, 11, 2018, p. 86-107. Résumé

Olivier Alexandre, « The city and the valley. How is tech impacting San Francisco and vice versa », ParisTech Review, Décembre 2016. Full text

Olivier Alexandre, « Youtube ou l’imaginaire sous contrôle. Voyage dans les images formatées et monétisées des Youtubers », Revue du Crieur, 1, 2015, p. 122-127. Texte intégral

Olivier Alexandre, « Le cinéma français peut-il rester une exception ? », Le Débat, 183, janvier-février 2015, p. 59-64. Résumé

Comptes rendus
Book reviews

« L’assemblée des algorithmes. À propos de Florian Jaton, The Constitution of Algorithms. Ground-Truthing, Programming, Formulating, The MIT Press, 2021, 400 p. », La vie des idées, 23 août 2021. Texte intégral

« Angèle Christin, Metrics at Work. Journalism and the Contested Meaning of Algorithms, Princeton University Press, 2020, 272 p », Sociologie, no 1, vol. 12, 2021. Texte intégral

« When Creativity Becomes the watchword », Books & Ideas, 22 October 2018. Full text

« Quand la créativité devient mot d’ordre ». À propos d’Andreas Reckwitz, The Invention of Creativity, 27 juin 2018. Texte intégral

« Des médias de masse au multimédia ». À propos de Fred Turner, Democratic Surround, 23 juin 2014. Texte intégral

« La fabrique des tubes ». À propos de Gabriel Rossman, Climbing the charts. What radio airplay tells us about the diffusion of innovation, 17 mars 2014. Texte intégral

« Campus Studies ». À propos de Kathleen Bogle, Hooking up. Dating and Relationships on Campus et Thomas Vander Ven Getting, Wasted. Why College Students Drink Too Much and Party so Hard, Sociologie, 2014/1, p. 101-104.

« La pornographie a-t-elle une sexualité ? ». À propos de Mathieu Trachman, Le travail pornographique, Sociologie, vol. 4, 2013/3, p. 349-352. Texte intégral

« L’improvisation, une structure harmonique ». À propos de Howard S. Becker et Robert Faulkner, Qu’est-ce qu’on joue maintenant ? Le répertoire de jazz, Sociologie du travail, vol. 55, 2013/4, p. 216-220.

« Fashion victim. Une sociologue sur les podiums ». À propos d’Ashley Mears, Princing beauty. The making of a Fashion World, 22 août 2012. Texte intégral

« L’exception audiovisuelle française ». À propos de René Bonnell, Mon cinéma, de Cannes à Canal+ et de Jérôme Clément, Le choix d’Arte, Critique, Avril 2012, p. 377-380.

À propos de Hartmut Rosa, Accélération. Une critique sociale du temps, L’année sociologique, vol. 62, 2011/2, p. 254-259.

« Contre-champ ». À propos d’Yvette Delsaut, Reprises. Cinéma et sociologie, Sociologie, 2011/2, p. 213-217. Texte intégral

À propos de Luc Boltanski, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation, Revue française de sociologie, vol. 51, 2010/3, p. 548-551.

« Sociologie du cinéphile ». À propos de Laurent Jullier et Jean-Marc Leveratto, Cinéphiles et cinéphilies, 12 novembre 2010.

À propos de François Dubet, Le travail des sociétés, Revue française de sociologie, 2010/2, p. 366-369.

Presse, médias

VIDÉO. Création d’un syndicat chez Google : « Il y a désormais deux catégories de salariés au sein de l’entreprise », Le Parisien avec AFP, 12 janvier 2021.

Création d’un syndicat chez Google : « On parle ici plus de revendications morales qu’économiques », Marianne, 6 janvier 2021.

Face aux GAFAM, Viens voir les docteurs, Clique TV, 22 novembre 2020.

Entretien autour de La sainte famille des Cahiers du cinéma, Le Rayon Vert, juin 2019.

Petites cuisines de l’indépendance, La suite dans les idées, France Culture, 10 février 2018.

De quoi Silicon Valley est-il le nom ?, Numer’X, Radio Campus Paris, 7 décembre 2017.

Le monde singulier du cinéma français, La suite dans les idées, France Culture, 16 mai 2015.

Entretien avec Fred Turner, From Mass Media to the Digital Revolution, Books & Ideas, December 2014. Traduit en français, Des médias de masse à la révolution numérique, La vie des idées, mars 2015.